DEVISES DE CADRANS SOLAIRES

Beaucoup de cadrans solaires portent une, voire deux devises, appelées aussi sentences,
souvent message de sagesse transgénérationnel... tout comme ce "Carpe diem".
Certaines sont en français et compréhensibles,
d'autres en latin, en grec, en langue régionale ou autre, nécessitant éventuellement traduction.
Merci à tout visiteur qui nous donnerait
la traduction de devises restées non encore traduites.

Cadran Carpe diem - RIQUEWIRH

DEVISES DE CE SITE
En Français

A chacun son rayon
A chaque heure crois et espère
A chaque heure du jour chaque aspect de montagne
A Dieu seul honneur et gloire
A tous les temps, à tous les peuples
A toute heure aimez et priez Dieu
A toute heure, aux méchants, Dieu prodigue ses dons. Son Soleil luit sur lui, ainsi que sur les bons
Apprendre est la nature de la connaissance
Autour du Monde
Verse ses faveurs sur une âme infidelle. Que l'abus de ses dons rendra plus criminel.
Accepte les saisons de ton coeur
Ah ! Lève toi soleil, fais palir les étoiles
Aide-toi, le ciel t'aidera
Aller vers l'idéal en tenant compte du réel
A l'heure de Dieu
Ami, chez nous, ne compte pas les heures
A St Veran le coq picore les étoiles
Bacu a bu et boira, sur le tonneau chantera
Bénissez les instants où vous prenez vos décisions. Ils forgent votre destin et vous rapprochent de vos rêves
Bonjour soleil
C'est la bonne heure ici, l'heure aussi du bonheur ici, car tes rayons oleil apaiset la douleur.
Ce n'est pas aux cadrans humains que sonne l'heure de la justice
Ce n'est pas le temps qui passe mais nous.
Ce que l'une refuse, l'autre l'apporte
Celles que je compte sont les plus belles de la vie
Certains partiront, d'autres choisiront l'illusoire chemin du partir
C'est toujours l'aujourd'hui de Dieu
Chaque coin du Monde en est le centre, c'est ici
Chaque fois que tu me regardes tu vois ta vie qui s'en va
Chaque heure est le chant de toutes nos amitiés
Chaque jour est un bon jour
Chaque jour son bonheur. Chaque saison son espoir
Comme le lézard, bois le soleil
Comme les fleurs, les heures passent
Continuez de croire à demain
Crains la dernière
Cueille le jour
Cueille le temps d'une pause les Girandoles de douceur et de liberté
Dans l'instant demeure
D'après le soleil je marque vos instants
D'heures je n'en marque pas car le temps que l'on passe à aimer ses enfants ne doit pas se compter
De deux choses lune, l'autre c'est le soleil (J. Prévert)
De ma trajectoire dépend la tienne
Des sapins aux mélèzes lumi hier aujourd'hui demain
Dieu seul est éternel - Déja loin de toi
Dieu soit béni
Donnez moi le Soleil, je vous donnerai l'heure
Du coq à l'âne
Elle est retrouvée Quoi ? l'éternité C'est la mer allée Avec le soleil (A. Rimbaud)
Encore un maintenant que la mort n'aura pas
En avoir trop tue le plaisir d'en avoir assez
En dépit des envieux, le soleil luit pour tous
En regardant l'heure qu'il est, pense à la mort et tiens-toi prêt. Ne compte pas sur la première car tout dépend de la dernière
Fontaine, telle ton eau, je fuis
Grâce à Dieu le soleil luit pour tous
Grandeur des jours
Grandeur des nuits
Hâtons-nous, le temps passe et nous traîne avec soi. Le moment où je parle est déjà loin de moi
Honni soit qui mal y pense
Il est de la nature l'unique conducteur
Il est toujours l'heure de ne rien faire
Il est plus tard que vous ne croyez
Il ne compte que les belles heures
Il ne te manquera que l'heure des beaux jours
Il n'y a pas d'heure pour apprendre
Je donne l'heure à qui m'approche, sans peur et sans reproche
Je luis pour tous
Je marque les heures et nous les chantons
Je marque les premières heures de ton éternité
Je me tais la nuit, je parle le jour
Je mesure le temps, image mobile de l'immobile éternité
Je ne compte que les heures heureuses
Je ne te marqueroi que l'heure des beaux jours
Je suis à l'heure, et toi ?
Je suis l'Agnus Dei, qui est, qui était et qui vient
J'accueille le beau temps de la paix et du bonheur
J'aime les cadrans
J'indique la fin de tes ennuis mécaniques mais jamais n'indiquerai la fin des impôts,taxes, vignette et autres gabelles
Juste midi
L'âge d'or n'est pas dans le passé, il est dans l'avenir
L'Alpha l'Omega Le début et la fin
L'espérance et l'amour et la foi
L'estat de ton salut te doibt plus estre aimé que l'ombre qui te fait l'heure en ceste figure car cette ombre courant ne te semblant courir c'est toy qui va mourant ne te sentant mourir
L'intelligence ne vaut qu'au service de l'amour
La dernière décide de tout
La fin de toutes choses est proche, soyez donc sages et sobres devant Dieu
La lumière d'en haut vous dit d'aller plus haut
La lumière philosophique
La lumière véritable... illumine tout homme
La lumière vient de l'intérieur
La montagne est belle, elle se mérite
La Providence se lévera plus matin que le soleil
La Terre ne peut supporter l’existence de deux soleils
La vie passe comme cette ombre
Là où il y a une volonté, il y a un chemin
Le ciel est ma règle
Le jour le plus beau est celui qui m'éclaire
Le matin on donne l'heure, le soir on se donne à Bacchus
Le moindre nuage me trahit, le moindre souffle te détruit
Le soleil brille pour tous
Le soleil luit pour tous
Le soleil = la vie
Le soleil fait du jour des heures quand il luit, mais dans son occident il nous donne la nuit
Le temps d'aimer
Le temps fuit comme l'ombre
Le temps fuit irréparable
Le temps mène à l'éternité Qui en sait bien profiter se la rendra heureuse
Le temps n'épargne pas ce qu'on a fait sans lui
Le temps d'être à l'heure d'ici
Le temps enchaîne, la lumière guide
Le temps s'enfuit, peut être c'est le vôtre, ne perdez pas le temps
Le temps passe, l'oeuvre reste
LES.HOEVRES.AVTREFOIS.NOVS.COMPTIONS.COMME.VOUS.
PASSANS.COMPTES.LES.BIEN.ET.PRIES.DIEU.POVR.NOVS

Les hommes s'en vont, leur âme reste sculptée pour l'éternité
Les Mille vents
Liberté, égalité, fraternité
L'eau, plus précieuse à la vie que le temps qui s'écoule, ne doit pas non plus être gaspillée
L'heure passe, la peine s'oublie, l'oeuvre reste
Lumière est vie, vis dans la lumière
L'oeuvre faite avec coeur comble de bonheur son auteur
L'unité de l'Etre est le fruit du présent
Ma lumière donne l'heure, marque les saisons. Prends le temps de vivre car le temps passe vite et ne revient jamais
Ma petite ombre mesure ta vie
Méditez ô passant sur la briéveté du temps

Mortel, je règle ta carrière, cette heure peut être ta dernière
Mortel, pense à ton heure dernière, la présente pourroit terminer ta carrière
Mortel sais-tu à quoi je sers ? A marquer les heures que tu perds
N'en perdez aucune
Nous n'héritons pas la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants
Nul bien sans peine
Ô temps suspends ton vol et vous heures propices, suspendez votre cours
On ne voit bien qu'avec le coeur
Par mon ombre découvrez la saveur du temps
Passant, comme l'ombre tu passeras ; que Jésus vrai soleil soit ton passeur
Passant, que cette heure soit la meilleure pour toi
Passant prends le temps sinon il te prend
Passe le temps, je demeure
Pauvres mais fiers et bons coeurs
Pour un momt de délices, une éternité de supplices
Pour un si court instant de vie, ne possédant rien tout nous est prêté
Pourqoi la chercher si c'est pour la perdre
Pourquoi me chercher si c'est pour me perdre
Prends le temps de vivre l'heure que je te donne
Profite du jour, le temps court
Profitez du moment, le temps passe si vite
Pur sang signe le temps
Par sa puissance il règle l'Univers
Passant, comme l'ombre tu passeras ; que Jésus, vrai soleil, soit ton passeur
Passants, passez, Tout fuit, tout passe et trépasse, Le Brec seul demeure impassible
Quelle heure est-il ? C'est l'heure de bien faire
Qui a vu demain ?
Rappelez vous de votre heure dernière et vous ne pécherez jamais
Remplis ton coeur à toute heure de purs instants de bonheur
Sais-tu à quoi je sers ? A mesurer celles que tu perds
Sans le soleil je ne suis rien, sans Dieu je ne peux rien
Sans le soleil je ne suis rien et toi sans Dieu tu ne peux rien

Sans le soleil l'heure n'est pas visible
Sans ta clarté et ta chaleur nous n'aurions ni heure ni fleurs
Sans soleil ne dit rien du tout, c'est-à-dire Sine sole silet . Sensa sole non dice nulla
Si le passé et le futur existent, je veux savoir où ils sont
Souviens-toi de vivre
Soyez bon citoyen
Soleil illumine nos vies
Soleil sois le bienvenu
Soleil tu es vie
Soleil = bonheur
Superbe soleil que ton humeur est altière, mais cet arc est capable de mesurer ta carrière
Sur la chaîne des jours je trame l'heure
Sur un char élévé et couvert de lumière, je viens régler tes pas et finir ta carrière
Ta vie, son ombre dans ma lumière
Tant par ici passèrent. Le temps passe. Nous passons
Tant que tu vis, vis
Tel qui me croit nulle qu'il regarde sa pendule
Tenez-vous prêts, car le fils de l'homme viendra à l'heure que vous ne pensez-pas
Toi qui me regardes, écoute : accorde le rythme de ton coeur aux battements de mes instants. Comprends-tu maintenant comme il est temps d'aimer
Ton cahier s'ouvre et tu découvres le monde
Toujours l'heure de bien faire
Tout en haut la liberté
Tout passe
Toutes les heures blessent, la dernière tue
Tu accompagnes le temps, nous les hommes
Tu dois plus, chrétien, A ton salut entendre qu'à l'ombre d'un cadran Chaque jour l'heure apprendre. Jour et ombre courant Ne te semblant courir, A toi qui vas mourant, Ne te semblant mourir.
Tu es suivi de la mort comme l'heure de l'ombre
Tu vois ta dernière sans la connaître
Une parole vaut mieux qu'un écrit

Une secrète voix à toute heure nous crie que la terre n'est pas notre heureuse patrie
Vienne la nuit, sonne l'heure, les jours s'en vont, je demeure
Vive l'amitié
Vivre et laisser vivre
Vous êtes les arcs par qui vos enfants comme des flèches vivantes sont projetés
Vous savez ni le jour ni l'heure
Vous qui passé souvené vous en passant que tout passe comme je passe
Voyez comment elles passent avec rapidité ces heures dont dépend notre éternité

En Latin

A lumine motus : mû par la lumière
Ab-hora-diei ad-horam-dei : De l'heure du jour, à l'heure de Dieu
Ad solarium versari :
Tu te tourneras vers le soleil
Ad solem vertitur umbra : L'ombre tourne selon le soleil
Alea non omnia facit : Le hasard ne fait pas tout
Alto Laus in Montibus Altis : Alto Laus in Montibus Altis :
Pour un grand homme la gloire est dans les grandes montagnes - ou - Pas de gloire pour un grand homme si ce n'est dans de grandes épreuves
A me il sole - A te lo studio : A moi le soleil - A toi l'étude
Amicis quaelibet horat :
N'importe quelle heure pour les amis
Amicta sole : Drapé de soleil
Anno domini : Année du Seigneur
Ante solem permanet nomen D.N.I. : Avant le soleil demeure le nom du Seigneur
A solis ortu usque ad occasum Laudabile Nome Dei : Du lever du soleil jusqu'à son coucher il faut louer le Nom Du Seigneur
Ars longa, vita brevis :
L'apprentissage est long, la vie brève
At irrevocabilis ultima latet :
Mais elle est irrévocable [sans appel] cette dernière [heure] qui se cache
Carpe diem : Mets à profit le jour présent
Carpe diem noctemque :
Cueille le jour et la nuit
Carpe diem. Vita brevis :
Cueille le jour. La vie est brève
Carpe lucet, Vita in motu :
Profite qu'il brille, la vie est dans le mouvement
Carpe lucis horas :
Profite des heures de lumière
Cave ultima :
Attention à la dernière
Claret in orbe dies ac tetras hora pete umbras :
La lumière du jour brille dans le monde et toi, heure, repousse les ombres odieuses
Coelum regula : Le ciel en est la règle
Cor unum et anima una :
Un seul cœur, une seule âme
Cui domus huic hora :
A chacun sa maison, à chacun son heure
Da laborem dabo fructus : Donne ton travail, je donnerai les fruits
Dico lucidas, taceo nubilas : J'annonce les heures lumineuses, je passe sous silence les heures sombres
Dies nostri qvasi vmbra :
Nos jours passent comme l'ombre
Dies nostri qvasi vmbra svper terram et nvila est mora :
Comme l'ombre, nos jours passent sur terre
Dies nostri quasi umbra : Nos jours passent comme l'ombre
Dies nostri sicut umbra :
Nos jours passent comme l'ombre
Dies noctem vincit : Le jour vainc la nuit
Dixi nunc coepi :
Je l'ai dit maintenant je commence
Docet umbra :
L'ombre annonce (l'heure)
Domine salva nos : Seigneur sauve-nous
Donec radianti in mare sol lumine cadat :
???
Dulce et decorum est pro patria mori :
Il est doux et respectable de mourir pour la patrie
Dum credo vivo : Vis et crois en Dieu
Dum temp habem operemur bonu : Faisons le bien pendant que nous en avons le temps
Ecce mensurabiles posuisti dies meos et substantia mea tanquam nihilum ante te : Tu as donné à mes jours une mesure, la durée de ma vie n'est rien devant toi
Espero lucem : J'espère la lumière
Ex iis una caue :
Méfie toi de l’une d’elles
Expecto solem :
Je dépends du soleil

Expecto solem / "Cur sine sole sileo (latino, "Dipendo dal sole, per cui senza il sole taccio) : Je depends du solei, ainsi sans soleil je me tais
Felix dum tibi omnes jucundae : Heureux tant que toutes (les heures) te seront agréables
Felix qvi potvit rervm cavsas conoscere :
Heureux celui qui a pu pénétrer le fond des choses (Virgiles)
Forte tua : (cette heure) La tienne par hasard
Forte tua erit :
Ce sera peut-être ta dernière
Fugit irreparabile tempus :
Le temps s'enfuit irrémédiablement
Fugit tempus : Le temps fuit
Fugit velut umbra : Fuit comme l'ombre
Fui - Sum - Ero :
Je fus, je suis, je serai
Gaudium et luc tum fero : J'apporte la joie et la peine
Hac rite utendo extremam para faustam : En utilisant comme il convient l'heure présente, prépare-toi une fin heureuse
Haec cum sole fugax themidis martisque labores et venale forum dirigit umbra simul : Cette ombre qui suit le soleil, dirige
aussi bien les travaux de Thémis et ceux de Mars, que les tractations vénales du forum

Haec est hora vestra :
Cette heure est la vôtre
Hic fugit vita :
Ici s'enfuit la vie
Hic villani callae super pedibus semper est :
Ici, La Calla tient toujours sur ses pieds
His utere, unam time :
Profite de l'heure présente et crains-en une
Hom hora aetern deo : L'heure pour l'homme, l'éternité pour Dieu
Homo fugit velut vmbra :
L'homme fuit comme l'ombre
Hora solis :
heure du soleil
Horas dico serenas :
Je dis les heures sans nuages
Hora est nos de sourno sargere : Il est temps de nous lever
Horae Dum Saltant Nostras Vorant : Les heures pendant qu'elles s'écoulent, nous dévorent
Horae oblitvs es et cave ne cadas :
Si tu es oublieux du temps ; prends garde de ne pas chuter
Homo Fugit Ut Umbra : L'homme fuit comme l'ombre
Homa fugit velut umbra : L'homme passe comme l'ombre
Hora est jam nos de somno surgere :
Déjà il est l'heure de sortir de notre assoupissement
Hora fugit stat jus : L'heure fuit, le droit demeure
Horas ne numeren nisi serenas : Les heures ne comptent pas sauf les heures sereines
Horas non numero : Je ne compte pas les heures
Hora numero nisi serenas :
Je ne compte que les heures sans nuages
Horas non numero nisi serenas :
Je ne compte que les heures sans nuages
Hore pulchere vita brevis : Heures glorieuses, vie brève
Hora incognita et timenda :
C'est l'heure que nous ne connaissons pas qui est surtout à craindre
Hora noster vita :
Voici les heures de notre vie
Hora nunc :
L’heure maintenant
Hora stat ad imperivm solis : L'heure est placée sous l'autorité du soleil
Hora transit el nos culmilla : L'heure passe et nous dépasse
Hora tansit : L'heure passe
Horas tibi serenas : Les heures sereines pour toi
Human time : Crains-en une
Humanitatis hora semper est : Il est toujours temps pour l'humanité
Ibit homo in domun æterni tatis suæ : L'homme ira dans la demeure de son éternité
In hoc signo vinces :
Par ce signe tu vaincras
Incerta cuntis ultima multis :
Cette heure est incertaine pour tous et pour beaucoup c'est la dernière
In Deo spem vides :
En Dieu tu vois l'espérance
In horam vivo : Vivre dans l'instant
In lucem omnia vana : Dans la lumière tout est vain
In principio erat verbum et verbum caro factum est :
Au commencement était le Verbe
In vino veritas : La vérité est dans le vin
Laudabile nomen domini : Digne de louange est le nom du Seigneur
Liberas nos a mecano :
Libère nous de la mécanique
Longitudo dierum * Horeae inequales :
Longueur des jours * Heures inégales
Lucem demonstrat umbra : L'ombre donne la lumière
Lumine loquor omnia tempus habent :
Je parle avec la lumière, toutes choses ont leur temps
Lux altius ire monet :
La lumière engage à aller plus haut
Lux umbram præbet mysteria autem veritas : La lumière engendre l'ombre, ainsi la vérité engendre les mystères
Lux perpetua luceat eis qui domum illam fecerunt et qui sustiment :
Que la lumière éternelle luise sur ceux qui ont construit cette demeure et qui la soutiennent
Matutina tempora : Les heures matinales
Me lumen vos umbra regit :
C'est la lumière qui me dirige, vous c'est l'ombre
Mementos finis : Pense à ta fin
Memento ultimae :
N'oublie pas la dernière
Mentre si guarda l'ora presente, la morte inesorabile sta arrivando silente : Alors que l'on regarde l'heure présente, la mort inexorable arrive en silence
Tyndaridae alternatis fratres vixere at nobis vitam dividit una dies : Les frères Tyndarides (Castor et Pollux) vivaient à tour de rôle un jour. nos vies à nous se partagent chaque journée (suite ci-dessous : Mutua...)
Meam vide umbram, tuam videbis vitam :
Regarde ton ombre, tu verras ta vie
Me doce carpe viam :
Enseigne-moi à parcourir ma route
Me lumen, vos umbra regit : La lumière me conduit, vous c'est l'ombre
Mira res : equus ille horam monstrat : Quelle chose merveilleuse: ce magnifique cheval indique l'heure
Mora sanat animam : Le temps guérit les maux de l'âme
Mutua sic homines utinam concordia jungat ut sibi partiri commoda cuncta velint : Puisse un accord mutuel unir entre eux les hommes au point qu'ils veuillent se partager tous les biens de ce monde
Nec pluribus impar : A nul autre pareil
Ne viator aberret :
Il évite l'erreur au voyageur
Nihil sine sole : Rien sans le soleil
Nil novi sub sole : Rien de nouveau sous le soleil
Nil sine nobis : Rien sans vous
Nondvm.venit.hora.mea :
Mon heure n'est pas encore venue
Non nova sed nove :
Non pas des choses nouvelles, mais d'une manière nouvelle
Nullas numero nisi serenas : Je ne compte que les heures sereines
Nvllas nvtio horas nisi serenas : Je n'annonce que les heures sereines
Nulli fallax :
Il ne trompe personne
Numquam auri sed oculo sæ pe grata : Jamais pour l'oreille mais pour l'oeil souvent agréable
Nunquam te crastina fallet hora :
Jamais l'heure à venir ne t'abusera
Obliviscere malarum profer optima : Oublie les mauvaises, prolonge les meilleures
Omnes vulnerant ultima negat : Toutes blessent, la dernière tue
Omnes feriunt, ultima necat :
Toutes les heures blessent, la dernière tue
Omnia sol temperat :
Le soleil chauffe tout
Omnia vincit tempus :
Le temps vainc tout
Ora et Labora :
Prie et travaille
Ora ne te fallat hora : Prie pour que l'heure ne te surprenne pas
Ora ne te rapiat hora :
Prie afin que l'heure ne te suprenne pas
Ora es hora : L'heure de prier
Ora pro nobis : Priez pour nous
Orare laborare contemplare :
Prier Travailler Contempler
Orior oriente sole : J'apparais au soleil levant
Parentes patientiâ vince : Le temps vainc les parents par la patience
Pede poena claudo :
Le châtiment au pied boîteux
Pereunt et imputatur :
Elles passent et sont sur notre compte
Per te ortus est sol lusticiae : Grâce à toi, est né le soleil de la justice
Phoebo absente nil sum : Sans le soleil je suis rien
Pigrum increpat silen : En silence il stimule les paresseux
Post tenebras spero lucem : Après les ténèbres j'espère retrouver la lumière
Qua hora non putatis :
Nul ne sait l'heure - Hora est : C'est l'heure
Qua hora non putatis veniet. : Vous ne savez à quelle heure il viendra
Qua hora non putatis, filius hominis veniet :
Le fils de l'homme viendra, vous ne savez à quelle heure
Qua hora non putatis filius hominis veniet. Estote parati : Vous ne savez pas à quelle heure le fils de l'homme viendra. Tenez vous prêts
Qui bene vivit bene moritur :
Qui vit bien, meurt bien
Quis melior vitae monitor rerumque Magister Cum doceat rapido quo fugit hora pede itque redit que viam constans quam suspicis umbra Umbra fugax hommines non reditura susmus :
Quel meilleur guide de notre vie qui nous enseigne mieux les choses d'ici-bas que l'heure par le seul pas rapide dont elle s'enfuit Tu n'en a qu'une à craindre : Elle va et vient accompagne ta route, l'ombre que tu redoutes Nous ne sommes, nous autres hommes qu'une ombre fugace qui ne reviendra pas
Qui sa si Dio protege : Qui sait si Dieu protège
Quod aspicis fugit : Ce que tu regardes fuit
Quod no potest ratio sanat mora : Ce que la raison ne peut guérir le temps le peut
Salut dinere amor :
???
Salvs pendetad vna : Notre salut ne dépend que d'une (heure)
Sanat animam mora : Le temps guérit les maux de l'âme
Sator arepo tenet opera rotas : Le semeur (sator) Arepo (c'est son nom) fait tourner (tenet) la roue (rotas) au travail (opera)
ou Dieu (sator) dirige (tenet) la création (rotas), le travail de l'homme (opera) et le produit de la terre (arepo)

devise palindrome
SATOR est le laboureur (en latin), le semeur, le créateur (père ou Dieu)
AREPO est un mot celte qui désigne la charrue, le soc, le couteau
TENET veut dire tenir, conduire, diriger
OPERA représente l'oeuvre, le travail
ROTAS c'est la roue, le cycle

Semel morir :
Mourir une seule fois
Semper hora est sperandi : C'est toujours l'heure d'espérer
Semper optime agendi : En faisant toujours pour le mieux
Semper amicis hora :
C'est toujours l'heure pour les amis
Serius est quam cogitas :
Il est plus tard que tu ne crois
Servabor rectore deo :
Je servirai Dieu avec droiture
Senza sole non c' vita : Sans le soleil pas de vie
Sic labitvr atas :
Ainsi s'écoule la vie
Sic vita fugit : Ainsi la vie s'enfuit
Sicut lux solis, erit lux lunae :
Comme la lumière du Soleil sera la lumière de la Lune
Sicut umbra dies nostri : Nos jours fuient comme l'ombre
Sicut umbra dies nostri super terram : Sur terre, nos jours passent comme l'ombre
Sicut umbra fugit : Ainsi la vie s'enfuit
Si sol deficit respicit me nemo :
Si le soleil me fait défaut, personne ne me regarde
Si sol silet sileo. Qui potest capire capiat : Si le soleil se tait, je me tais. Comprenne qui pourra
Si sol silet sileo : Si le soleil se tait, je me tais
Sic transit gloria mundi : Ainsi passe la gloire du monde
Sint tibi serenae :
Qu'elles t'apportent la sérénité
Sine nube placet : Nous le préférons sans nuages
Sine sole nihil :
Rien sans le soleil
Sine sole nihil sum : Sans soleil nous ne sommes rien
Sine sole nisi sunt : Sans le soleil elles ne sont rien
Sine sole nihil sum :
Sans le soleil nous sommes rien
Sine sole sileo : Sans soleil je suis silencieux
Sine sole silet :
Sans soleil ne dit rien du tout
Sine sole silere soleo : Sans soleil j'ai l'habitude de me taire
Sit nomen domini Jesu benedictum in secula : Que le nom du Seigneur Jésus soit béni dans les siècles
Sint omnes faustae ultima faustior : Qu'elles soient toutes heureuses et que la dernière soit plus heureuse
Sit favsta qvae labitvr :
Que celle qui arrive vous soit favorable
Sol diei dux est : Le Soleil commande aux jours
Sol lucet omnibus : Le soleil brille pour tous
Sol me regi vos christus. Pax hominibus bonae voluntatis : Le Soleil me dirige, vous c'est le Christ. Paix aux hommes de bonne volonté
Sol me vos umbra regit : Moi c'est le soleil qui me gouverne ; vous, c'est l'ombre
Sol me regit, vos christus : Le Soleil me dirige, vous c'est le Christ
Sol regit omnia : Le soleil dirige toute chose
Sol rex :
Le soleil est roi
Sol rex regum :
Le Soleil est le roi des rois
Sol solus non soli : Le soleil est seul mais il ne brille pas pour un seul
Sole deus : Dieu du soleil
Sole cadente cado : Je disparais au soleil couchant
Solem e mundo tollere videntur qui amicitiam e vita tollunt :
Si on enlève l’amitié de la vie c’est comme ôter le soleil du monde
Soli, soli, soli : Au seul Soleil de la Terre
Soli deo honor et gloria : A Dieu seul honneur et gloire
Sol lucet omnibus :
Le soleil luit pour tous
Sol momenta, Nicolaus Mores :
Le Soleil règle nos heures, Saint-Nicolas nos mœurs
Sol non occidat super iracundiam tuam : Que le Soleil ne se couche pas sur ta colère
Sol umbras prudentia civis : Le soleil donne les ombres, la prudence les (bons) citoyens
Sole nitente loquor. Taceo non solibus horas. Tu nisi forte potes dicere vera tace :
Quand le soleil brille, je parle. Sans soleil, je me tais. Toi, si d’aventure tu ne peux pas dire la vérité, tais toi.
Solem e mundo tollere videntur qui amicitiam e vita tollunt :
Si on enlève l'amitié de la vie c'est comme ôter le soleil du monde
Soli Deo honor et gloria : A Dieu seul honneur et gloire
Solo horare do :
Prie le seul Seigneur
Spero lucem :
J'espère la lumière
Sub luce gaudem :
Ils se réjouissent dans la lumière
Sub umbra quiescunt :
Ils reposent à l'ombre
Sufficit una tibi :
Une seule compte pour toi
Sum si sol sit :
J'existe si le soleil est là
Super solem veritas : La vérité est au-dessus du soleil
Stultoe sapientesve effugiundo pares : Sots et sages s'en vont de la même manière
Tarda fluit pigris velox operantibus hora : Le temps passe doucement pour les paresseux et vite pour ceux qui agissent
Tempora currere talis le torrens :
Les temps courrent comme le torrent
Tempora labuntur more fluentis aquae : Le temps s'écoule comme l'eau qui coule
Tempora mutantur et nos mutamur in illis : Les temps changent et nous changeons avec eux
Tempora tempore tempera : Le temps tempère le temps
Tempori servio :
Je suis le serviteur du temps
Tempus breve est : Le temps est bref
Tempus fugit : Le temps fuit
Tempus fugit amor manet :
Le temps s'enfuit, l'amour demeure
Tempus fugit sine reditu : Le temps s'enfuit

Tempus fugit velut umbra : Le temps passe comme l'ombre
Tempus longum est si plenum est :
Le temps est plus long si nous en profitons pleinement
Tempus praeteritum nihil futurum incertum praesens instabile cave né perdas hoc tuum : Le passé n'est plus rien. Le futur est incertain. Le présent instable est tien : garde-toi de le perdre
Tempus veritatem parit :
Le temps est père de vérité (Rabelais)
Tempus vincit omnia : Le temps triomphe de tout
Tibi quoque horae numerantur :
Pour toi aussi, les heures sont comptées
Transeunt omnia, sicut transis viator :
Tout passe, que le voyageur passe
Transibunt et augebitur Scienta : Les heures passent et la Science progresse
Tv es Petrvs et svper hanc petram aedificabo ecclesiam meam :
Tu es Pierre, et sur ce roc je bâtirai mon Eglise
Turris mea deus :
Dieu est ma forteresse
Ubies domus nostra ibi felicitatis nostae transeunt horae : Là où est notre maison, s'écoulent nos moments de bonheur
Ultima forsan : La dernière peut-être
Ultima hora cogita : Pense à ta dernière heure
Ultima latet : La dernière se cache
Ultima latet hora :
La dernière heure est cachée
Ultimam time : (redoute) la dernière heure
Ultra tempus amor : Au-delà du temps, il y a l'amour
Umbra urget et urna :
L'ombre nous presse mais aussi la tombe
Una ex his :
Une parmi celles-ci
Unam time : Craignez en une (heure)
Unicuique suum :
A chacun le sien (cadran)
Usque ad occasum :
Jusqu'au coucher du soleil
Utere præsenti, memor ultimæ : Profite de l'heure présente et pense à la dernière
Utrique fidelis caelo et domi luminem solis re DO SI SOL MI :
C'est en toute fidélité à l'un et l'autre que je donne la lumière du soleil au ciel et à cette demeure par ma plaque ("par ma chose" qui traduit "re"), si le soleil me la donne
DO SI SOL MI (do horam si sol mihi dat) : Je donne l'heure si le soleil me la donne, ou horas les heures, mi est une contraction du datif mihi à moi (autre traduction, voir ci-dessous)
Utrique fidelis caelo et domi luminem solis re DO SI SOL MI : Fidèle serviteur du ciel et de cette demeure, je leur fais don de la lumière du soleil, si lui veut bien m'en faire le présent (traduction plus poétique)
Vale hora :
Salut heure
Veritas ad diem te aperies :
Vérité , tu te dévoileras au jour
Veteris collegu mazarinaei horarium solare : Ancien collège Mazarinaei Cadran solaire
Vigilate et orate :
Veillez et priez
Vigilate et orate, quia nescitis diem neque horam (V et O. Q. N. D. N. H.) :
Veillez et priez puisque vous n'en connaissez ni le jour ni l'heure
Vita in motu : La vie est dans le mouvement
Vita fugit sicut umbra : La vie s'enfuit comme une ombre
Vita fugit sicut ombra, dum stare videtur : La vie s'enfuit comme l'ombre et paraît immobile
Vitae fugit :
La vie s'enfuit
Vivere memento :
Souviens toi de vivre
Volat irreparabile tempus : Le temps s'enfuit irrévocablement
Vulnerant omnes ultima necat : Toutes blessent, la dernière tue

Vulnerant omnes ultima occide :
Toutes blessent, la dernière tue

En Basque

Bethi akzar Bethi zuzen : Toujours justes, toujours droits
En Corse
Da mi u soli ti daraghju l'ora : Donne moi le Soleil, je te donnerai l'heure


En Grec

H TEXNH MAKPH : L'art est long
Les heures frappent sans crier gare ; la dernière tue

En Russe (Cyrillique)

£ VIDEL BOGA V SOLNCE I DEMONA V QELOVEKE : J'ai vu Dieu dans le soleil et le démon dans l'homme
S'il pleut et bien regardez votre montre
Au-de

du calcul, au-delà du temps...Dieu
Ici le temps pour nous n'est plus compté

 
En Occitan
A l trabalh nos pausarem... dema  : Au travail nous nous reposerons... demain
Amic christavfe es hora de bevre :
Ami Christophe, il est l'heure de boire
Anen es ouro :
Allons, il est l'heure
A cadum son soleih :
A chacun son soleil
Arreto ti passant regardo quanto es d'ouro et fouto melou camp :
Arrête-toi passant, regarde quelle heure il est et fou moi le camp
Badau, faï toun camin, l'ouro passo :
Badaud, fais tout ton chemin, l'heure passe
Bona ou marida marqué l’oura. Basté quau ris tappis quau ploura :
Que l'heure marquée soit bonne ou mauvaise, elle suffit à celui qui rit et tant pis pour celui qui pleure
Dui cartier en soulei :
Deux quartiers, un seul soleil
Din aquel ostal las oras an sonat per la familiia SOUAL :
Dans cette maison les heures ont sonné pour la famille SOUAL
Las oras passan :
Les heures passent
l a pas d'ouro per aquéli qu'aman (pour I a pas d'ora per auqeles qu'aiman) :
Il n'y a pas d'heure pour ceux qui aiment
Pòdes virar lo còl al vent, viraras pas lo cuol al temps :
Tu auras beau tourner la tête sous le vent, tu ne tourneras pas le cul (en français on dit le dos) au temps
Lo solelh lusit per tots :
Le soleil brille pour tous
Sagis pas de seleb matis esade serandre a louro :
Il ne s’agit pas de se lever tôt mais d’arriver à l’heure
Tard o d'ora vendra l'ora : Tard ou à l'heure, viendra l'heure

En Catalan

A can Perxès, i a qui ho vol dic l'hora si em toca el sol : ???
Aïci lo tems s'en va ves l'etenitat :
Ici le temps s'en va vers l'éternité
Benvinguts a tota hora :
Bienvenus à toute heure
Com mes sol fa mes be escric :
Plus il y a du soleil, mieux j'écris (l'heure)
El temps no comte en el menja :
Le temps ne compte pas quand on mange
En Colomer em feu i no em sap greu :
Colomer m'a fait et je lui en sais gré
Hora del sol del carrer Petritxol :
Heure solaire de la rue Petritxol
Jo sense sol, tu sense fe, no valem res :
Moi sans soleil, toi sans foi, nous ne valons rien
May morirem :
Nous ne mourrons jamais
Nescis qua hora :
???
Passa el temps queda Deu :
Le temps passe, Dieu reste
Quant surt el sol cada dia marco l'hora amb alegria :
Quand apparaît le soleil chaque jour, je marque l'heure avec joie
Si fa sol si :
S'il y a du soleil, oui
Si me mires me miren :
S'il me regarde, on me regarde
Totes fereixen l'ultima mata :
Toutes les heures blessent, la dernière tue
Un raig de sol me donne vida :
Un rayon de soleil me donne vie

En Provençal

Aqui l'acuei es au soulèu raiounant : Ici l'accueil est au soleil rayonnant
Au souleu mieu beat qu vieu : Oh mon soleil, bénis celui qui te voit
Badaïre fes al leu cami que l'hore pase : Badaud fais tout ton chemin que l'heure passe
Ben viouré e laicha diré : Bien voir et laisser dire
Bèu lou solèu què lis ouro soun courto : Regarde le soleil car les heures sont courtes
Chilin chilin lou tèms fa soun camin : Petit à petit le temps fait son chemin
Coume vores veyre lou foun de l'aygue, se fas de la boulega : Comment veux-tu voir le fond de l'eau si tu ne fais que la remuer
Culisses lis ouro : Les heures glissent
De noste vido countas pas li tour : De notre vie ne compte pas les heures
De tès raïs raio lou mel :
De tes rayons coule le miel
Diou toute lei benisse :
Que Dieu les bénisse toutes
Ensigne l'ouro qu'apres miejour :
Il ne donne l'heure qu'après midi
Espero d'aise ce qu'a dus lou tèms :
Attends tranquillement ce que le temps te donne
Fai fisanco a-n-aquelo que ven : Fais confiance à celle qui vient (d'heure)
Fai toun camino, louro passo : Fais ton chemin, l'heure passe
Fai toun camin badaou que l'ouro passo : Badaud, fais tout ton chemin, l'heure passe
Gavot l'es pas qu vouo : Montagnard ne l'est pas qui veut
Gai lesert, bèu toun soulèu, L’ouro passo que trop lèu, E deman plòura belèu : Gai lézard, bois ton soleil, L’heure ne passe que trop vite,- Et demain il pleuvra peut-être
Io vado e vengo ogni giorno ma tu andrai senza ritorno : Je vais et je viens chaque jour, mais toi tu t'en vas sans retour
La vida n'es qu'un reire souleu :
La vie n'est qu'un reflet de soleil (F. Mistral)
L'aigo coulo, lou tems s'escoulo : L'eau coule, le temps s'écoule
L'ange s'es envoula, mai iéu ai pas souna :
L'ange s'est envolé, mais moi hélas je ne l'ai pas appelé
L'oumbro viéu qu'au lume :
L'ombre ne vit qu'à la lumière
L'ouro fai avans plan plan leis an passa leù-leù : L'heure tourne doucement mais les années passent vite
Las que passoun, tournoun pas mai : Celles (les heures) qui passent, ne reviennent jamais
Lo solelh lusit per tots : Le soleil brille pour tous
Lou couioun noun perde jamai soun tems, lou fa perdre a lis autrei : Le couillon ne perd jamais son temps, il le fait perdre aux autres (F. Dard)
Lou Solèu es jamai tant bèu, qu'un jour mounte s'encaminan : Le soleil n'est jamais aussi beau qu'un jour où l'on se met en route
Lou souleou faï parla :
Le soleil (me) fait parler
Lou souleil brillo pre tuches :
Le soleil brille pour tous
Lou soulei nais per tuch :
Le soleil naît pour tous
Lou souleu luise per toutei : Le soleil luit pour tous
Lou souleih luzis per tuches :
Le soleil luit pour tous
Lou sourey se levo per tutches : Le soleil se lève pour tous
Lou perfum dou pais melicous que noun sal embaumo nosto cor e s'oublido jamai : Le parfum du pays de miel, au lieu de partir, embaume notre cœur et ne s'oublie jamais  
Lou souleu me fai canta : Le soleil me fait chanter
Lou souleu mege : Le Soleil donne la mesure
Lou tems passo, l'acte resto : Le temps passe, l'acte reste
Lou tems passo, passo lou ben : Le temps passe, passe le bien
Mari téns rèn mé voou :
Le mauvais temps ne me vaut rien
Marcarai que l'oure di béu jour :
Je ne marquerai que l'heure des beaux jours
Passo coume lou vent : Passe comme le vent
Pren toun tems tant qu'es enca tems :
Prends ton temps tant qu'il est encore temps
Qu'aquest ouro siegue la milhouro pèr toui : Que cette heure soit la meilleure pour toi
Qoublides pasiouvenque passi coumo lou ven :
N'oubliez pas que jeunesse passe comme le vent
Quouno lou gabre afama L'aglan assadoulara Lou souléu au Zénith sara : Quand le gland assouvira le dindon affamé, le soleil sera au zénith
Tu fas que passa òu sabes bèn : Tu ne fais que passer, tu le sais bien
Tóutei matrassoun, la darriero ensuco :
Toutes blessent, la dernière achève

En langue régionale

Ai lou tem : On a le temps
A qual se vol hora sioueu benvinguts : A quelque heure que ce soit, soyez bienvenus
Ané lou tems, ané la vito :
Ainsi va le temps, ainsi va la vie
Ben viouré e laicha diré : Bien voir et laisser dire
Ena raïo pre tu, en aoutro pre iou : U
n rayon pour toi, un autre pour moi
Favour vau ardit :Toute faveur demande hardiesse
I pouilliou nou dounar la luna me rion ne var Frefande :
On peut nous promettre la lune mais rien ne vaut Furfande
'l temp a pasa, passlou bin :
Le temps passe, passe le bien
Il tempo passa e non s'arresta un ora : Le temps passe et ne s'arrête pas une heure
Io vado e vengo ogni giorno - e tu te ne vai senza ritorno : Je vais et je viens chaque jour et toi tu vas sans retour
La vita es gaïro ùn ris, ùn souffle, ùn pleur : La vie n'est guère qu'un sourire, un souffle, une larme
Las que passoun tournoun pas maï :
Celles qui passent ne reviennent pas
L'amore è eterno finché dura : L'amour est éternel, pourvu qu'il dure
L'omo fâ pà avansi l'tin :
L’homme ne fait pas avancer le temps. ( c’est le temps qui fait avancer l’homme)
L'ora e la pes santa couroumba te baila :
Que Sainte-Colombe te donne l'heure et la paix
Lo temp fugitz :
Le temps fuit
Lou plus-haout caumunoutas ente se mangeu hou pan de Diou : La plus haute commune où l'on mange le pain de Dieu
Quand lo solel brillo canto los ausèlons :
Quand le soleil brille chantent les oisillons
Quand Mariano a lou capèu, Couelo Basso lou mantèu, plóura lèu :
Quand le Mourre de Chanier a le chapeau et Colle Basse le manteau, il va vite pleuvoir
Qui semirant in lacrymis in gaudio metent : Qui sèment dans les larmes, moissonnent dans la joie
Ren de passa que ne tourna :
Rien de passé qui ne revienne
Rigaro l'houro e vaï fa lobro : Regarde l'heure et va faire ton travail
Sciuo es houres que perdes : Sois consciens des heures que tu perds
Soulëu ton reion mi rejouisse toun ombro mi vieïssé : Soleil, ton rayon me réjouit, ton ombre me vieillit
Tes oures soun countas :
Tes heures sont comptées
Tres cadrans la vigno les passans amountes reyouns soure : La vigne, trois cadrans, les passants aiment tes rayons du soleil
Tu sies ombra e clar : Tu fais l'ombre et la clarté

En Anglais

Shadows we are, and like shadows depart : Ombres nous sommes et comme les ombres nous quittons ce monde
Let the people praise thee, o god : Laisse le peuple te prier, o dieu
Grow old along with me the best is yet to be : Vieillis avec moi et le meilleur est à venir

En Vieil Anglais

Les þis est solmerca de dæges, marée d'ilcum de æt : C'est le soleil-marqueur du jour, à chaque marée

En Espagnol

Las horas verás... eternas si la biblia observas : Tu verras les heures éternelles si tu observes la Bible
Para todos la luz :
La lumière pour tous
Si me mira mes miran : S'il me regarde tous me regardent

En Italien

Eppure si muove : Et pourtant elle tourne
Guarda l'ora che va al passa pensa alla morte sta praparato :
Regarde l'heure qui va passer, pense à la mort qui se prépare
Guardando l'ora, o passagger, volgi alla morte il pensier :
Regardant l'heure, ô toi passant, voue à la mort ta pensée
Il tempo è un ruota che gira :
Le temps est une roue qui tourne
Io vado e vengho ogni giorno. Tu venderai e non retournerai :
Je vais et je reviens chaque jour. Tu vas et ne reviens pas
L'art è difficile e la critica è semplice :
L'art est difficile et la critique facile
La musica che non dipinge è rumore :
La musique qui ne peint pas n'est que bruit
La verita e figlia del tempo :
La vérité est fille du temps
Niente di nuovo sotto il sole :
Rien de nouveau sous le soleil
Niente e intelligibile senza ombre e luce :
Rien n'est intelligible sans ombre et soleil (L. de Vinci)
Senza parlar da tutti son inteso :
Sans parler à personne je suis entendu
santa anna pregate per noi che si raccomandiamo a voi fra tutte le cose sta bene la mediocrita e tra i viventi la pace, virtu e moralita :
Si tu volere hora me donare sol :
Si tu veux l'heure, donne-moi le soleil
Sole luce forza et vita dobbiamo farne un buon uso :
Soleil, lumière, force et vie, nous devons en faire un bon usage

En Néerlandais ancien

Dese wickt naer oosten : Celle-ci est face à l'est

 

AUTRES DEVISES HORS SITE
En Français

A l’approche de Soleil, l’ombre s’enfuit
A la bonne heure
A me regarder, tu vieillis
Après le temps, l’éternité
Arrête-toi passant, regarde quelle heure il est et va-t-en
Bien faire et laisser dire. Bien dire fait rire. Bien faire fait taire
Bonne ou mauvaise je marque l’heure, tant mieux qui rit, tant pis qui pleure
C’est l’heure de bien vivre
C’est toujours l’heure pour les amis
Celle-ci est peut-être la dernière pour toi
Celle-ci est pour beaucoup l’heure suprême, c’est peut-être la tienne
Chacune fait sa plaie et la dernière achève Pense à l’éternité, l’heure va marquer
Comme le Soleil vers le couchant, ainsi fuit le jour
Depuis le soleil jusqu’à l’ombre
De deux choses l'une, l'autre c'est le soleil
Donnez-moi le soleil, je vous donnerai l'heure
Elles nous blessent toutes, la dernière tue
Elles paraissent courtes aux amants
Elles passent et nous sont comptées
En vain vous vous levez avant l’aurore
Entre toutes tu sais qu’il y en a une, mais tu ne sais pas laquelle
Faisons le bien tant que nous avons le temps
Fais ton chemin badaud, l'heure passe
Grâce à Dieu, le soleil luit pour tous
Ici tu verras l'heure, et plus bas ta demeure
Il est plus tard que tu ne crois
Il est toujours l’heure pour les amis
Il fait semblant de se coucher
Immobile, je tourne, je fais ma révolution
J’apporte la joie et la peine
Je compte tes moments
Je mesure le temps, image mobile de l'immobile éternité
Je ne mesure que les beaux jours
Je passe et je reviens, tu passes et ne reviens pas
Je ne saurais tromper, c’est le ciel qui me règle
Je suis juste, soyez le aussi
Je suis pendue à la muraille pour enseigner l'heure qu'il est aux braves gens de la canaille
Je vais et je reviens chaque jour. Tu vas et ne reviens pas
Je viens à toute heure et n'en indique aucune
L’heure approche
L’heure est douteuse pour tous, n’est fixée pour personne
L’heure est incertaine pour tous
L’heure fuit comme l’ombre, les jours et les années s’enfuient
L’heure fuit, l’éternité approche
L’heure paraît longue au paresseux
L’heure passe vite
L’heure pour l’homme, l’éternité pour Dieu
L’homme mesure le temps, le temps mesure l’homme
L'instant le plus serein est marqué par une ombre
L’ombre donne la lumière
L'ombre marque ici des instants de bonheur
La dernière décide de tout
La fuite de l’heure nous ravit les douceurs du présent
La lumière me guide, vous c’est l’ombre
La maison est triste sans Soleil
La mort n'a point d'heure fixe
La mort tire à toutes heures
La nuit est mon ennemie
La vie de l’homme fuit comme l’ombre
La vie est dans le mouvement
La vie fuit comme cette ombre
La vie fuit comme le temps
La vie passe comme l'ombre
Le ciel est ma patrie
Le jour du jugement dernier approche et je compte les heures
Le jour le plus beau est celui qui m’éclaire
Le matin tu cherches l’heure, ne te cherchera-t-elle pas ce soir ?
Le rayon de lumière émanant de la marque indique à chaque mois les signes du zodiaque et tu peux voir aussi guidé par ce rayon le beau jour où répond la transfiguration
Le soleil conduit le jour
Le Soleil immobile tourne par le mouvement de la Terre
Le soleil luit pour tous
Le soleil se lève pour tous
Le soleil ne se lève que pour ceux qui vont à sa rencontre
Le temps accordera tout, je ne compte que les heures claires
Le temps fuit, la mort le suit
Le temps mène à l'éternité. Qui sait bien en profiter se la rendra heureuse
Le temps passe et toi aussi
Les heures du soleil sont menteuses
Les nuages et la nuit sont mes ennemis
L'heure expire, songe à toi
L'heure passe cueille le jour
L'ombre obéit au soleil
L'ombre reviendra, l'homme jamais
Lorsque le soleil brille je parle, sans soleil je me tais. Toi même, si d’aventure tu ne peux pas dire la vérité tais-toi
Mes jours déclinent comme l’ombre
Mets à profit le jour
Mets la joie dans ta vie, aime, travaille et prie
Mortel, pense à ton heure dernière, la présente pourrait terminer ta carrière
Mortel, sais-tu à quoi je sers ? A marquer les heures que tu perds
Mortels, vos plaisirs sans nombre se perdent avec mon ombre
Ne les comptes pas, mets-les à profit
Nombreuses pour le travail, quelques-unes pour les doux loisirs
Nous couronnons Phébus le dieu de la lumière, le mentor des mortels, l'âme de la matière
Nous ne savons ni le jour ni l’heure
Ô voyageur voici l’heure, pense à ta dernière demeure
Œuvre du soleil et de l'art
Par l’ombre je mesure le jour
Par le soleil, je donne l’heure
Part, badaud, l’heure s’enfuit !
Pas de soleil, pas d’ombre
Passant pasez, tout fuit, tout passe et trépasse. Le Brec seul demeure impassible
Passant, passez, mais n'oubliez pas que vous êtes ce que nous étions et que vous serez ce que nous sommes
Pendant que tu me regardes, tu vieillis
Peut-être à l’heure que tu comptes, il faudra mourir et rendre compte
Pourquoi chercher l’heure, si c’est pour la perdre ?
Prends garde à l’une d’elles
Prends la paix que je t'offre et en chemin partage la sans compter
Prie que l’heure ne te trompe
Profite du jour
Profites-en, elle ne reviendra pas
Puisse certaine heure te trouver peignant l’éternité
Que cette heure vous soit favorable
Qui trop me regarde, perd son temps
Redoute la dernière
Regarde mon ombre, tu verras ta vie
Saisis avec joie les dons de l’heure présente
Sans le Soleil je ne suis rien, toi sans Dieu tu n’es rien
Sans le soleil je ne suis rien, et toi sans Dieu, n'auras aucun bien
Sans le soleil, je suis silencieux
Sans ta clarté et ta chaleur nous n'aurions ni heure ni fleur
Seules comptent les heures gaies
Si cette heure n'est pas celle de la mort, celle qui suit peut-être terminera ton sort
Si le passé et le futur existent, je veux savoir où ils sont
Si le Soleil se tait, je me tais
Si tu disparais je meurs
Six heures de la journée sont dues au travail. Les autres disent aux mortels : vivez
Soleil qui seul sais consoler sans cesse
Souviens-toi de vivre
Ta vie passe comme cet ombrage. Prends-y garde tu seras sage
Toutes vous meurtrissent, la dernière vous assomme
Tu es suivi de la mort comme l'heure de l'ombre
Tu vois l’heure, tu ignores la tienne
Une suffit
Voici l'heure d'être heureux

En Latin

Aeterna ut ferum et haec velut umbra fugit : Eternelle comme le fer, celle-ci fuit comme l'ombre
Crede mihi :
Crois-moi
Da mihi solenet hora dabo :
Donne-moi le soleil, je te donnerai l'heure
Breves sunt hominum dies :
Brefs sont les jours des hommes
Dies noctem vicit :
Le jour triomphe de la nuit
Dies vulnerant, dies curant :
Les jours blessent, les jours guérissent
Do si sol mi (do horam si sol mihi dat) :
Je donne l'heure si le soleil me la donne, ou horas les heures, mi est une contraction du datif mihi à moi)
Expecta solem et videbis horam :
Attend le soleil et tu verras l'heure
Fallaces denotat annos :
Elle révèle les années trompeuses
Festina lente :
Hâte-toi lentement
Festina lente. Tempus edax rerum :
Hâte-toi lentement, le temps dévore tout
Fugit ora carpe diem :
L'heure passe, cueille le jour
Fugiunt horae, dies, anni :
Les heures, les jours, les années s'enfuient
Fuit ombra :
L'ombre a été
Fulgetur justi sicut sol in regno patris eorum :
Les justes étincellent comme le soleil au royaume du père
His autem time unam :
De celle-ci crains-en une
His utere unam time :
Profite de l'heure présente, mais crains-en une
Homo fugit velut umbra :
L'homme passe comme l'ombre
Hora est de sommo surgere :
C'est l'heure de sortir du sommeil
Hora perludida est :
L'heure est amusante
Infestam odi umbram :
Je déteste l'ombre funeste ou néfaste
Labora dum lucet :
Travaille tant qu'il fait jour
Lente hora, celeriter anni :
L'heure passe lentement, les années passent vite
Memento mori :
Souviens-toi que tu es mortel
Nec ultima si prior : Elle n'est pas la dernière tant qu'elle en précède une autre
Non numero nisi serenas :
Je ne compte que les heures de bonheur
Nostra latet ultima :
Notre dernière se cache
Nulli fallax :
Il ne trompe personne
Nulla sine labore hora :
Aucune heure sans travailler
Obedit umbra soli :
L'ombre obéit au soleil
Omnes sunt ultimae fabri :
Toutes sont la dernière pour l'artisan
Post diem, nox ; post vitam, mors :
Après le jour, la nuit ; après la vie, la mort
Prodit hora deo :
C'est pour Dieu que l'heure avance
Qui bene vivit bene moritur :
Qui vit bien mourra bien
Salus pendet ab una :
Le salut tient à une seule
Sapiem dominabitur astris :
L'homme sage dominera les étoiles
Semper amicis hora :
Toujours une heure pour les amis
Sine sole nihil sum :
Sans soleil nous ne sommes rien
Sine sole nisi sunt :
Sans soleil rien n'est
Sine sole sileo :
Je reste silencieux( je ne dis rien) sans le soleil (si je n'ai pas de soleil)
Sol lucet omnibus :
Le soleil luit pour tous
Sub umbra quiescunt sub luce gaudent : A l’ombre ils (elles ?) se reposent, à la lumière ils (elles ?) se réjouissent.
Suffit una tibi : Une seule compte pour toi
Tempus scientiae granarium :
Le temps est le grenier de la science
Te regat alia lux :
Qu’une autre lumière te guide
Utere praesenti menor ultimae :
Utilise l’heure présente, n’oublie pas la dernière
Veniet quae non separabitur hora :
Elle sera la bienvenue l’heure qu’on n’a pas espérée
Vita brevis, tempus fugit, carpe diem :
La vie est courte, le temps s'enfuit, cueille le jour
Vita fugit sicut ombra :
La vie passe comme l'ombre
Vita hora :
La vie ce n'est qu'une heure
eritas temporis filia est :
La vérité est fille du temps
Vos pastor me sol regit :
Le guide pour vous c'est le pasteur, pour moi c'est le soleil
Vulnerant omnes, ultima necat :
Toutes blessent, la dernière tue

En Provençal

A l'ouro de Dieu : A l'heure de Dieu
Faï toun camin badou, l'ouro passa : Fais ton chemin badeau, l'heure passe
La dounou buona, la dounou maria :
Je la donne bonne, je la donne mauvaise
Yo vado e…o giorno tu enderaï et non retorneraï :
Je vais et reviens chaque jour, tu vas et ne reviens pas

Sites de devises

http://www.locutio.net/modules.php?name=Encyclopedia&op=list_content&eid=9
une partie du site « Locutio » est consacrée à des devises de cadrans solaires